La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Les Abruzzes

Une région centrale avec le tiers de son patrimoine naturel protégé

La région des Abruzzes est située au centre de la péninsule italienne à l'est du Lazio et de Rome. Elle est bordée à l'ouest par les Apennins et à l'est par 150 kilomètres de côte sur la mer Adriatique. C'est l'une des régions les plus sauvage et montagneuses d'Italie. Le Corno Grande dans le massif du Gran Sasso, à 2914 mètres, est le plus haut sommet des Apennins, et la Majella, avec ses 2793 mètres, dominent les paysages. Les rivières y sont nombreuses, et bien que beaucoup d'entre elles soient saisonnières, il y en a un grand nombre qui sont alimentés toute l'année, même pendant la période chaude de l'été. Les trois importants fleuves qui coulent vers l’adriatique sont le Pescara (152km) au centre, le Sangro (122km) au sud et le Tronto (115km) au nord. Les Abruzzes comptent 500 kilomètres carrés du parc national, où survivent de rares espèces de la faune et de la flore méditerranéenne. Les Abruzzes comptent 4 provinces : Pescara, Teramo, Chieti, et l’Aquila, cette dernière, située dans les massifs montagneux, étant la seule à ne pas border la mer Adriatique. 

 

 

C’est la variété qui distingue les Abruzzes

Les Abruzzes possèdent environ trente mille hectares de vignobles. On y retrouve 5 DOCs :  Abruzzo (Montepulciano d’Abruzzo, Trebbiano d’Abruzzo, Cerasuolo d’Abruzzo, Pecorino d’Abruzzo), Controguerra, Terre Tollesi, Ortona, Villamagna ainsi qu’une DOCG: le Montepulciano d’Abruzzo Colline Teramane. Aux côtés de ces DOCs, la région compte également 8 « Indicazione Geografica Tipica (IGT) » : Colline Aprutini, Colline del Sangro, Colline Frentane, Colline Pescaresi, Colline Teatine, Vastese (ou Histonium), Terre di Chieti et Valle Peligna.

Les blancs, les rosés et les rouges se marient tous exceptionnellement bien avec la cuisine variée de la région.

Le Trebbiano d'Abruzzo, un vin blanc de premier plan, est un favori des consommateurs qui complète les plats de fruits de mer ou de légumes. Le cépage indigène, Pecorino, est l'une des variétés indigènes les plus tendance d'Italie en ce moment et qui produit un blanc plus riche, plus crémeux et plus saturé qui résiste à la viande et à la volaille.

Les Abruzzes sont également l'une des rares régions italiennes à pouvoir revendiquer une longue tradition pour la production de vins rosés. Il y a longtemps, les agriculteurs et les paysans avaient pris l’habitude de fabriquer du vin plus clair à partir de leur cépage classique Montepulciano D’abruzzo pour leur consommation de tous les jours, faisaient vraiment naitre une variation de rosé typique à cette région. Aujourd'hui, ces vins sont identifiés par la dénomination Cerasuolo D’Abruzzo. Un vin « rosé » très coloré, lorsque vinifié selon les méthodes traditionnelles, mais très sec et avec beaucoup de caractères.

 

La plupart des vins rouges des Abruzzes sont élaborés avec le cépage Montepulciano d’Abruzzo, qui donne une couleur d'encre, des arômes intenses et des tannins souples. Ces rouges sont parfaits pour accompagner l'agneau, le steak grillé ou les viandes grillées.

Le vin des Abruzzes s’accorde à merveille avec le repas, mais son plus grand attrait est le rapport qualité-prix offert aux consommateurs.

Évidemment, devant une telle variété de cépages combinée avec une grande variation de terroirs, de microclimats et de producteurs, Olkades parcourt régulièrement les Abruzzes pour vous offrir les meilleurs produits, tout en embrassant cette diversité unique.  Le point de départ est de bien connaitre les cépages, les terroirs, puis le climat et surtout, les producteurs abruzzais cherchant avant tout à produire de la qualité et non pas de la quantité. 

 

 

Les cépages Abruzzois

Le Montepulciano demande un climat chaud. Il a une peau très pigmentée, une acidité modérée et des tannins plus doux que beaucoup d’autres cépages italiens. Montepulciano d'Abruzzo est un vin rouge issu du cépage Montepulciano et produit uniquement dans les Abruzzes. Il ne devrait pas être confondu avec le Vino Nobile di Montepulciano de Toscane, un vin issu du cépage Sangiovese.

Le Trebbiano

Malheureusement, le trebbiano ne dispose pas d'une bonne réputation auprès de nombreux amateurs de vin. Bien qu'il existe des différences entre les multiples sous-variétés.

Trebbiano di Soave (ou trebbiano di Lugana), cette dernière appellation fait référence aux vins blancs délicatement parfumés qui sont vinifiés au moyen de ce raisin dans le DOC Lugana en Vénétie. Aussi surprenant que cela puisse paraître, cette sous-variété de trebbiano n’est pas vraiment du Trebbiano, mais du verdicchio (bianco).

Le trebbiano toscano prospère essentiellement en Toscane. Cette sous-variété est la plus plantée de tous les trebbiano dans toute l'Italie (plus de 40.000 hectares !). Omniprésent dans toute l’Italie, il garantit des rendements nettement plus élevés, mais est beaucoup plus banal. C'est également cette variété que vous retrouvez en France sous le nom ugni blanc.

Le Trebbiano Giallo que l'on retrouve abondamment dans les appellations de Castelli Romani et qui peut parfois être 'amabile' (très légèrement sucré).

Trebbiano modenese, trebbiano romagnolo et trebbiano spoletino sont des variantes locales de l'Émilie-Romagne et l'Ombrie.

Enfin, le Trebbiano Abruzzese de l'appellation DOC Trebbiano d'Abruzzo. Le Trebiano Abruzzese est le cépage et le Trebbiano d’Abruzzo la DOC. Souvent confus avec le bombino bianco, Mostosa, Passerina ou Trebbiano Toscano, le Trebbiano Abruzzese est un cépage différent qui produit des vins de grande qualité.

Le Pecorino produit actuellement le vin blanc le plus en vogue d'Italie. Une variété à maturation précoce qui accumule facilement le sucre, les vins Pecorino sont plus ronds et plus élevés en alcool que le Trebbiano d'Abruzzo. Presque oubliés jusque dans les années 1980, date à laquelle la variété a été redécouverte dans les Marches, les vins de Pecorino rappellent beaucoup ceux du Sauvignon blanc, offrant des arômes et des saveurs de sauge, de figue verte et de melon d'hiver. En raison de sa popularité croissante, il y a beaucoup du vin Pecorino ces jours-ci, mais beaucoup nous rappellent à peine la variété. Le Pecorino est une variété de montagne qui aime les pentes plus élevées. Dû à sa popularité, il est maintenant aussi cultivé sur les plaines avec des résultats plutôt décevants. Il faut donc être méfiant et vérifier l'emplacement des vignes. Les producteurs sélectionnés par Olkades sont tous en altitude idéale pour une qualité optimale des vins produits.

Le Coccociola a une peau verte qui produit généralement des vins couleur paille avec une acidité élevée et des arômes herbacés. Utilise traditionnellement en assemblage, il est utilisé en monocépage sous les IGT Colline Aprutini et Colline Teatine.

Le Passerina aussi connut sous les noms ‘Pagadebito Gentile’. ‘Campolese’ et ‘Uva Passera’. Passerina est dérivé de Passero, qui désigne le moineau qui a un appétit friand pour ce cépage.

 

Les climats

La Colline Teramane est située près de Teramo. C'est un domaine viticole qui peut être subdivisé en trois vallées (Val Vibrata, Val Tordino et Val Vomano). Les sols sont principalement marneux-argileux et souvent teintés de rouge, tandis que le climat est généralement chaud. Les Montepulcianos de la Colline Teramane peuvent être assez puissants (en particulier les Riservas). Bien que très médiatisé, il s'agit d'une jeune zone de production dont le véritable potentiel de vinification n'a pas encore été entièrement exploité.

 

Le Pescarese est divisé en deux sous-zones ; Vestina (ou Terre dei Vestini) et Casauria (ou Terre di Casauria). La première est située au nord : Loreto Aprutino, Spoltore et Rosciano sont les villes viticoles importantes. Le paysage présente de basses collines avec des expositions vers la mer. Les microclimats varient grandement : la zone de Spoltore est plus proche de la mer et plus chaude, Rosciano et surtout Loreto Aprutino sont influencés par une topographie légèrement vallonnée. Casauria, située au sud de la région de Vestina et à l'ouest de Pescara, est plus montagneuse, s'étendant vers l'ouest dans les montagnes des Apennins (Alanno, Bolognano, Cugnoli, Popoli et San Valentino sont les villes viticoles importantes dans la région). Les vignobles de Casauria se tournent à la fois vers l'est, vers la mer et vers l'ouest, ces derniers étant situés dans un microclimat beaucoup plus frais. Les variations de température jour-nuit sont plus grandes et produisent des vins blancs frais, minéraux avec un bon potentiel de garde, tandis que ses vins de Montepulciano sont parmi les plus raffinés des Abruzzes.

 

Le Chieti est une vaste région avec le Vastese au sud, principalement plat, et des zones plus montagneuses entourant les villes de Guardiagrele et San Martino sulla Marrucina qui bénéficient d’un microclimat généralement plus frais et une plus grande teneur en sol calcaire. 

 

L'Aquila, une région très montagneuse, avec des sols qui ont une teneur en gravier plus élevée. Une viticulture de qualité est possible dans les zones plus tempérées. Malgré le paysage montagneux, il fait chaud ici en été : Ofena est surnommé le "forno d'Abruzzo" (four des Abruzzes). 

 

Et où trouve-t-on nos producteurs : 

Nouvelle génération

Les Abruzzes ont longtemps été connus pour être une région qui se contentait de produire de gros vins rouges et des vins blancs plutôt simples. Mais ceci a changé rapidement, et la région est maintenant une des régions les plus intéressantes d’Italie. Avec des producteurs iconiques comme Emidio Pepe et Edouardo Valentini qui ont décidé de produire des vins de très hautes qualités, suit maintenant une génération de jeunes producteurs qui prennent en mains les vignobles familiaux pour en faire de grands vins. La nouvelle génération de producteur privilégie les vignobles en altitude, contrairement au vignoble des plaines près de la mer. Les vignobles en altitudes bénéficient d’un climat beaucoup plus favorable à la culture qui produira des vins de qualités. Les vignerons sont aussi beaucoup plus sélectifs dans l’usage des barriques, et les utilisent de façon plus judicieuse afin de produire des vins raffinés. Tous les changements plutôt récents dans le vignoble Abruzzois font en sorte que les vins des Abruzzes offrent un des meilleurs rapports qualité-prix au consommateur avisé.

 

Millésimes recents 

2016 : L'année a débuté avec un hiver inhabituellement chaud, qui a conduit à un débourrement précoce, puis le gel a durement frappé fin avril. L'été était  normal, mais avec un mois d'août frais. La pluie a marqué le mois de septembre tout au long des vendanges pour les blancs. Les vins rouges du millésime semblent particulièrement prometteurs, puisque les raisins ont généralement été récoltés après la période des pluies.  Le Pecorino s'est particulièrement bien comporté dans la Colline Teramane. 

2015 : Superbe millésime. Pluie abondante au printemps pour fournir une bonne réserve hydrique. Des mois de juillet, aout et septembre très chaud et sans pluies, ce qui a permis une culture sans maladie fongique. La production fut à la baisse de 20% dans certaines régions, mais la majorité des Abruzzes a connu une production à la hausse de 5% par rapport à 2014. Les vendanges ont eu lieu une dizaine de jours plus tôt qu’à l’habitude avec des températures en aout qui ont atteint les 40 degrés pendant plusieurs jours. Le millésime est très réussi en rouge.

2014 : Une année très pluvieuse avec des pluies qui ont commencé tôt et ont continué toute la saison. Les blancs et les Cerasuolo ont réussi plutôt bien malgré tout.

2013 : Un printemps frais et pluvieux. L’été a connu un sort plus stable, ce qui a permis de compenser et nous offre des rouges avec un grand potentiel. Par contre les pluies de septembre ont causé des problèmes aux producteurs qui ont récolté trop tôt plutôt qu’attendre la fin des pluies.

2012 : Un millésime plus favorable dans les Abruzzes que pour beaucoup des autres régions d’Italie, où il a fait souvent trop chaud. L’hiver et le printemps ont fourni de bonne réserve d’eau dans le sol ce qui a permis de résister aux chaleurs de l’été.

2011 : Une des années les plus chaudes des Abruzzes, accélérant toutes les phase de croissance dans le vignoble. Une récolte précoce et des vins avec une personnalité de millésime chaud.

2010 : Un millésime d’exception pour tous les vins (blancs, rouge et Cerasuolo).